Georgette

Je travaille au Pochon depuis 2004. C’est une structure qui me convient dans son harmonie et le respect de chacun avec des objectifs clairs et originaux. Ce travail me permet de rencontrer des personnes qui viennent d’horizons différents, ce qui satisfait mon besoin de communication et d’échange.

Daniele

Danièle

J’ai descendu de mon jardin pour cuisiner le romarin. Depuis le mois de septembre 2011,j’ai le bonheur de mettre en pratique le lien naturel qui va du jardin aux casseroles du Pochon Magique. Magiquement dans les deux lieux, si rien n’est acquis d’avance, les heures passées sont toutes bonnes à vivre. La fraîcheur des légumes et le soin apportent à mon sens un surplus de saveur qu’il me plaît alors d’associer à des céréales ou légumineuses pour en faire un plat. Le jardin m’a toujours ressourcé. Particulièrement au cours d’heures sombres pas si lointaines où, feu le service public qui m’employait, s’enorgueillissant de s’être transformé en un puissant groupe marchand international, me commandait d’abjurer ma citoyenneté. Je retrouve désormais un sens à ma place dans la cité au sein d’une équipe où les gens sont libres, vivants et respectueux. C’est donc en chantant que je pousse aujourd’hui la porte du Pochon. Gentil coquelicot mesdames. Savoureux coquelicots messieurs.

Francoise

Françoise

Je suis venue faire un stage au Pochon, ce printemps 2012. Quand on m’a proposé de venir travailler ici en septembre, j’ai tout de suite accepté, car ici, on se prend à croire à un autre monde possible. Cuisine, partage et générosité : l’alchimie rêvée.

Marie Christine

Marie-Christine

Adhérente depuis très longtemps, je prends très à cœur d’apporter ma participation à l’Association en venant travailler 2 demi-journées par semaine comme employée à la plonge.

Fermer le menu